qui sommes nous ?
devenir bénévole
adopter
  connaitre les chats nous contacter
 
 
adopter un chat adulte
adopter un chaton
 

A NOTER !!

Voir les modalités d'adoption d'un de nos chats.

Faire un don pour nous aider.

N'hésitez pas à nous contacter par mail pour plus de renseignements ou si vous souhaitez adopter un des chats présentés ici...

 
 
 
ERIN .... ADOPTÉE A 18 MOIS
Mise en ligne au 18/02/2016
Erin n'a pas eu de fiche sur le site mais a trouvé une super adoptante
qui l'aime et prendra soin d'elle pour toujours....
 
 

Chères associations,
Chers contributeurs du site,

En août 2014, avec l'Ecole du Chat de Drancy, j'ai fait connaissance avec Erin.

Elle s'appelait alors Inespérée.

Cette mignonne m'adressait des œillades : elle a trouvé que j'avais l'air sympa et c'était réciproque.

 

Ayant savouré les joies de compagnons à quatre pattes - deux chats et un chien - je ne demandais qu'à renouveler l'expérience.

Mais la dépression me rongeait et me persuadait que je n'étais pas capable de m'occuper convenablement d'un matou. Les soignants m'ont incitée à concrétiser cette envie, d'autant que nos amis poilus procurent un certain apaisement.

C'est à ce moment que j'ai trouvé chat-adoption. RV pris, je suis allée serrer la patte aux pensionnaires et la main à leurs anges gardiens.

La bénévole (notre super Véro) m'a expliqué que la petite moustachue était si craintive qu'elle avait déniché des cachettes inédites et qu'elle avait joué au chat invisible plusieurs semaines.

Avec cette timidité, Erin n'osait pas s'installer aux places les plus convoitées.
Elle avait alors dix-huit mois.

Quand elle a découvert son foyer, elle sursautait si je me mettais à rire ou à éternuer.

Lors des premiers bisous, elle s'est dérobée comme si elle craignait un sale tour. Quand je l'ai attrapée pour son baptême du train, elle avait si peur qu'elle a griffé au sang. Si on sonnait à la porte, la pétocharde filait au fond du placard. Je lui ai promis que je la défendrai contre les ogres.

 
Quel bonheur de vivre avec Camille qui prend soin de moi et me chouchoute....
 

La patience et de bons traitements ont gagné sa confiance.

Chaque mois, son comportement évolue ; avec sa finesse et son enthousiasme, elle invente sans cesse des initiatives.

Erin est devenu un peu effrontée, comme il convient à une minette heureuse. Elle a reçu le surnom de "jeune danseuse" à cause des ondulations dans sa démarche gracieuse et légère.

La bénévole avait noté le talent d'Erin pour ouvrir les placards. Désormais, elle se débrouille aussi avec les tiroirs.

Après s'être socialisée chez vous, la mignonne a pris la place qui lui revient - à savoir sur mon lit, voire dans mon lit, sous la couette, et elle appuie ses pattes de velours contre moi pour communiquer son plaisir. Elle ronronne si fort qu'on l'entend parfois à deux mètres, surtout quand elle pétrit un textile moelleux.

Je lui offre des plantes et des "bonbons pour chats" tandis que la collection des joujoux s'enrichit au fil du temps ; les balles de ping-pong la ravissent.

Quand elle veut mon attention, elle se dresse de tout son long pour me tapoter le poignet. Elle se promène sur le rebord de la baignoire pour me saluer tandis que je me lave. Elle tend des embuscades et se téléporte d'une pièce à l'autre pour me surprendre. Elle surveille mes horaires de sommeil et de repas ; gare à moi si je tarde !

Et surtout, Erin adore sa maison de vacances, avec des tas de placards et un grand jardin.
Du matin au soir, elle explore, flaire, observe et chasse.
L'été dernier, presque chaque jour, elle m'a offert des proies, ce qui lui a valu des félicitations ("bravo, Erin, tu es un dangereux prédateur, un tigre puissant, une panthère féroce").

Elle surmonte progressivement sa timidité et elle accepte de mieux en mieux les caresses de l'entourage, à la grande joie des enfants.

Le vétérinaire la surveille au moins une fois par an.

 
 

Pas capable de m'occuper d'un chat, moi ? Que la dépression aille se cacher de honte !
Jour après jour, Erin et moi dans un bel ensemble tirons la langue à ce cafard.

Je me réjouis que votre assoce l'ait recueillie et lui ai préparé l'adoption.
Vos soins et vos attentions auront permis notre rencontre, qui est devenue une complicité sincère et enjouée.

Elle me fait rire chaque jour. On est copines pour la vie !

Camille

 
Câlin, joujoux et petites attentions... je suis la plus heureuse au monde !!!